#RouenImpressionnée : une visite street art avec les enfants ! ?

Home » Blog » #RouenImpressionnée : une visite street...

La ville de Rouen, notre ville, accueille de nombreux artistes qui habillent les rues et ruelles de la métropole normande et s’impose comme une véritable ville street-art. Le street-art, également appelé « art urbain », regroupe toutes les pratiques artistiques qui s’inscrivent dans la rue ou, plus largement, dans l’espace public. Il est le plus souvent éphémère, libre et gratuitement accessible à un large public. 

Rouen a vu grandir de nombreux artistes comme LKSIRDhoa, Méthod Graffic- Artist Cleaner, Padame, Ise, Madcow ou encore Ecloz. Plusieurs collectifs regroupent des artistes locaux comme le Collectif A31. La présence de ces street-artistes permet également de donner envie à des personnalités du milieu, de renommée nationale ou internationale, de placer leurs œuvres sur les murs des rues rouennaises : Fred le ChevalierJef Aerosol ou Mister P.

Dans cette même dynamique, depuis 2010, le festival Rouen Impressionnée transforme les rues de Rouen en œuvres d’art contemporain.

Pour son édition 2020, et dans la continuité de la première édition en 2016, le festival propose de découvrir un certain nombre de fresques de street-art. Une vingtaine d’artistes locaux, nationaux et internationaux investissent ainsi la rive gauche depuis le mois de juin, dans les quartiers Saint-Sever et Grammont.

Le repérage des sites et la direction artistique ont été confiés à Olivier Landes, commissaire de l’événement.

Citémômes a l’honneur de participer à cette seconde édition du festival avec son projet international Tricote un sourire et la recouverte d’une petite maison de 28553 petits carrés de tricot récoltés partout en France et dans le monde. ⤵️

©Florence Brochoire

hh

Le mercredi 7 octobre dernier, accompagnés de nos petits artistes du mercredi, nous avons rendu visite à l’artiste Jan Vormann, qui, depuis le 5 octobre dernier, recouvre les trous de la façade du Palais de Justice de Rouen de LEGO, comme des pansements colorés. L’artiste franco-allemand a recours à ce procédé depuis 2007 et l’a popularisé dans le monde entier par le biais de son projet participatif Dispatchwork. Un chouette moment avec les enfants qui ont adoré rencontrer l’artiste et poser leur brique à l’édifice ! 😉 

Nous avons également déambulé dans la ville à la découverte des couleurs incroyables de la fresque de Jaw rue des vergetiers puis des potelets fantaisies du collectif « Les Enfants Terribles » dans la rue des bons Enfants. Un mercredi tout en couleurs et 100% street-art !

kk

? Plus d’infos sur le festival Rouen Impressionnée : 

jjj

Blog | | No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »